Intervention de Camille Mongin à la fête du Viaduc 2023 ce 1er mai à Morlaix pour le MJCF 29

Intervention de Camille Mongin à la fête du Viaduc 2023 ce 1er mai à Morlaix, salle socio-culturelle de Ploujean, pour le MJCF 29:

Chers camarades,

Chers amis,
Avant de commencer, permettez-moi de remercier Ismaël, Daniel et les camarades de la section du PCF Morlaix pour votre accueil à la fête du Viaduc !
Cette année, le 1er mai a une ampleur toute particulière pour les travailleurs comme pour la jeunesse.
Le mouvement social de ces derniers mois a rassemblé dans la rue des milliers, des millions de personnes, luttant pour la même chose : le droit à la retraite, le droit au repos, bien mérité après une vie de travail.
Ce droit, conquis par des années de lutte, ne laisse pas la jeunesse indifférente.
Si la retraite peut sembler loin pour beaucoup d’entre nous, allez nous dire, à 25 ans, après nos 7 années d’études qu’il faudra encore travailler 43 annuités ! Allez nous dire à 18 ans, quand on a déjà le dos cassé par les travaux manuels impliquant de porter des charges lourdes, que nous ne pourrons pas prendre notre retraite avant 64 ans ! Nous répondrons tous là même chose : c’est non ! Il en est hors de question !
Et on le voit aujourd’hui, la jeunesse est dans la rue, mobilisée contre cette réforme, mobilisée contre le mépris démocratique avec lequel M. Macron a dégainé un énième 49.3.
Depuis le début du mouvement social, le Mouvement Jeunes Communistes de France se mobilise, en allant tracter sur les facs et sur les lycées, en informant sur cette réforme injuste et injustifiée et en organisant la lutte au plus près des jeunes.
En Finistère, c’est une quinzaine de jeunes qui ont rejoint le MJCF pour s’organiser contre la réforme des retraites et mener de nombreux autres combats.
Il y a quelques semaines, nous étions présents pour soutenir Salah Hamouri lors de sa venue dans le Finistère. La lutte pour les droits du peuple palestinien est depuis toujours au cœur des campagnes menées pas les jeunes communistes.
Le week-end dernier, nous étions à Crozon, sur le Fret en face de l’île longue, pour dénoncer les dangers de l’arme nucléaire et demander son interdiction tout en appelant à lancer le débat sur le reclassement des salariés vivants du nucléaire militaire car nous connaissons tous les enjeux que cela implique, ici dans le Finistère.
A Brest, nous nous mobilisons sur la fac, à travers la construction d’une UEC, Union Étudiante Communiste, pour interpeller sur les restrictions budgétaires de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la diminution du nombre d’heures de cours, mais aussi aider les étudiants qui sont de plus en plus obligés de se salarier pour pouvoir payer leurs études.
Car la réalité est loin d’être celle du Président, qui ne porte aucune proposition pour la jeunesse française, mis à part un SNU, mêlant une nostalgie de service militaire et un scoutisme, le tout enrobé d’un folklorisme dont la jeunesse se passerait très bien.
Nous, jeunes communistes, nous battons pour obtenir une réelle politique pour la jeunesse, pour la fin d’une sélection à l’entrée de l’Université et des Masters, pour la création de nouvelles universités, pour un accès égal à la culture, au sport.

Nous nous battons pour que chaque jeune puisse répondre à ses besoins et à ses aspirations. Ces combats, nous les menons collectivement, unitairement et avec les élus du Parti Communiste Français et ces militants !
Ensemble, continuons le combat contre la casse de nos conquis sociaux, et menons le combat pour l’obtention de conquis pour la jeunesse et pour le peuple de France !
Vive le 1er mai, vive la JC et vive le PCF !

Photos Mehdi Beuneche

 

 

Laisser un commentaire