Vote sur la base commune de discussion pour le Congrès d’Ivry, 23-25 novembre 2018

image_pdfimage_print

affiche-je-suis-communiste-et-ca-fait

Résultats dans le Finistère et au niveau national 
Voici les résultats de la consultation des adhérents du PCF Finistère sur la base commune de discussion du Congrès des 23 au 25 novembre à Ivry.
Merci à tous les camarades qui ont organisé le vote et les débats dans les sections.
Bravo à tous les adhérents qui ont exercé leur souveraineté à l’occasion de ce scrutin interne important, et qui ont contribué à apporter leurs réflexions sur l’avenir du PCF, les choix et directions qu’il doit prendre.
Notre Parti a une nouvelle fois fait la preuve de sa capacité à conjuguer exigence politique, sens critique, volonté de construire, fraternité et écoute de la diversité des points de vue.
Tous les textes ont été examinés, discutés, pris au sérieux.
Unis, rassemblés, et prêts à engager des transformations qui s’imposent pour peser davantage sur le débat politique et être mieux entendus, nous sortirons plus forts!
Fraternités à tous nos camarades, ceux du présent et ceux de l’avenir!
Maintenant, nous avons un mois et demi pour continuer à travailler la nouvelle base commune de discussion, Pour un manifeste du Parti Communiste du 21e siècle, notamment en intégrant l’apport utile d’autres textes qui ont été appréciés par beaucoup de communistes, comme nous sommes nombreux à l’attendre.
Et pour continuer, plus que jamais, à tenter de nourrir les luttes pour résister et faire naître l’espoir dans le peuple, avec un projet d’alternative à la domination capitaliste et à néo-libéralisme.
Ismaël Dupont
***
Fédération du Finistère (27e fédération de France en nombre d’adhérents communistes cotisants à jour pouvant voter et première fédération de la Bretagne) :
Inscrits: 514 
Votants: 325 (63%) 
Blanc: 1
Nuls: 3 
Exprimés: 321
Projet de base commune présenté par le Conseil national du PCF: « Le communisme est la question du XXIe siècle »: 181 voix (56,3%)
Texte alternatif n°1: « Se réinventer ou disparaître! Pour un printemps du communisme »: 24 voix (7,5%)
Texte alternatif n°2: « Pour un manifeste du parti communiste du XXIe siècle »: 95 voix (29,6%)
Texte alternatif n°3: « Reconstruire le parti de classe. Priorité au rassemblement dans les luttes »: 21 voix (6,5%)
Au niveau des sections du Finistère: 
Audierne: 4 votants (5 cotisants) 75% pour la base commune du CN – 25% pour le texte alternatif n°2
Brest: 63 votants (165 cotisants) 71% pour la base commune du CN – 20% pour le texte alternatif n°2 – 4,7% pour le texte alternatif n°1 , 3% pour pour le texte alternatif n°4
Carhaix-Huelgoat: 9 votants (20 cotisants) 87% base commune du CN – 13% texte alternatif n°1
Concarneau: 10 votants (18 cotisants) 50% texte alternatif n°3 – 40% base commune du CN- 10% texte alternatif n°2
Crozon-Châteaulin-Chateauneuf 9 votants (13 cotisants) 77% base commune du CN – 11% texte alternatif n°2 – 11% texte alternatif n°3
Douarnenez: 8 votants (12 cotisants) 75% base commune du CN – 25% texte alternatif n°1
Fouesnant: 9 votants (23 cotisants) 77% base commune du CN – 11% texte alternatif n°2 – 11% texte alternatif n°3
Lanmeur: 9 votants (16 cotisants) 77% texte alternatif n°2: – 22% base commune du CN
Le Relecq Kerhuon: 19 votants (35 cotisants) 63% base commune du CN – 15,7% texte alternatif n°2 – 10,5% texte alternatif n°1 – 10,5% texte alternatif n°3
Moëlan-sur-Mer: 5 votants (10 cotisants) 100% base commune du CN
Morlaix: 38 votants (73 cotisants) 44% base commune du CN – 34% texte alternatif n°2 – 10,5% texte alternatif n°1 – 10,5% texte alternatif n°3
Pays Bigouden: 58 votants (69 cotisants) 62% texte alternatif n°2 – 20% base commune du CN – 6,8% texte alternatif n°1 – 3,4% texte alternatif n°3
Quimper: 29 votants (30 cotisants) 57% base commune du CN – 32% texte alternatif n°2 – 7% texte alternatif n°1 – 3,5% texte alternatif n°3
Quimperlé: 14 votants (19 cotisants) 85% base commune du CN – 7% texte alternatif n°1 – 7% texte alternatif n°2
Roscoff: 10 votants (14 cotisants) 90% base commune du CN – 10% texte alternatif n°1
Rosporden: 22 votants (22 cotisants) 36% texte alternatif n°2 – 30% base commune du CN – 18% texte alternatif n°1 – 13,6% texte alternatif n°3
Scaër: 13 votants (16 cotisants) 85% base commune du CN – 15% texte alternatif n°2
COMMUNIQUE DE PRESSE 

Plus de 30 000 communistes choisissent leur base commune de discussion 

Les 4, 5 et 6 octobre, 49 218 communistes à jour de leurs cotisations et ayant adhéré au PCF il y a plus de trois mois, devaient choisir le texte de base commune de discussion pour le 38e congrès. 
30 833 de ces électrices et électeurs inscrit·e·s ont voté, soit 62,65 % des inscrit·e·s. 

Il y a eu 661 bulletins blancs ou nuls, et 30 172 suffrages exprimés. 

Cette participation montre la vitalité militante et démocratique du PCF. 

La proposition de base commune adoptée par le Conseil national, « Le communisme est la question du XXIe siècle », a obtenu 11 461 suffrages, soit 37,99 % des exprimés. 

Le texte alternatif « Se réinventer ou disparaître ! Pour un printemps du communisme » a réuni 3 607 suffrages, soit 11,95 % des exprimés. 

Le texte alternatif « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » totalise 12 719 suffrages, soit 42,15 % des exprimés. 

Le texte alternatif « PCF : Reconstruire le parti de classe, priorité au rassemblement dans les luttes » a, quant à lui, atteint 2 385 suffrages, soit 7,90 % des exprimés. 

En application de nos statuts, le texte « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » devient donc la base commune de discussion dont tou·te·s les communistes doivent désormais se saisir pour la travailler, l’enrichir de tous les débats et contributions jusqu’au terme du congrès, avec l’impératif d’une construction collective. 

Après la grande consultation des communistes, l’assemblée nationale des animatrices et animateurs de section, les états généraux du progrès social, de la révolution numérique, les rencontres Niemeyer, les assises communistes de l’écologie, la convention pour l’art, la culture et l’éducation populaire, une nouvelle étape dans la tenue de notre congrès extraordinaire est franchie. 

Il reviendra au Conseil national des 13 et 14 octobre, ainsi qu’aux conseils départementaux, d’analyser et de tirer les enseignements politiques des choix effectués les 4, 5 et 6 octobre par les communistes. 

La gravité de la situation politique et sociale en France, en Europe et dans le monde met en devoir tou·te·s les communistes de réussir le congrès afin que notre peuple dispose d’un Parti communiste français à la hauteur des enjeux cruciaux de ce début de XXIe siècle. 

Parti communiste français
Paris, le 6 octobre 2018.
30 841 de ces électrices et électeurs inscrit·e·s ont voté, soit 62,65 % des inscrit·e·s.
Il y a eu 661 bulletins blancs ou nuls, et 30 180 suffrages exprimés.
Cette participation montre la vitalité militante et démocratique du PCF.
La proposition de base commune adoptée par le Conseil national, « Le communisme est la question du XXIe siècle », a obtenu 11 467 suffrages, soit 38 % des exprimés.
Le texte alternatif « Se réinventer ou disparaître ! Pour un printemps du communisme » a réuni 3 607 suffrages, soit 11,95 % des exprimés.
Le texte alternatif « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » totalise 12 719 suffrages, soit 42,14 % des exprimés.
Le texte alternatif « PCF : Reconstruire le parti de classe, priorité au rassemblement dans les luttes » a, quant à lui, atteint 2 387 suffrages, soit 7,91 % des exprimés.
Tu trouveras les résultats par département en cliquant ICI
Si on analyse les résultats par départements et fédérations, on voit que:
49 départements ont donné la majorité à la base commune du CN « Le communisme est la question du XXIe siècle »
28 une majorité absolue: 
21 une majorité relative:
Sur les 49 451 inscrits (cotisants à jour et ayant adhéré il y a au moins 3 mois), 30 841 de ces électrices et électeurs du PCF inscrit·e·s (adhérents depuis au moins 3 mois) ont voté pour leur base commune de congrès, soit 62,65 % des inscrit·e·s.
Il y a eu 661 bulletins blancs ou nuls, et 30 338 suffrages exprimés.
Cette participation montre la vitalité militante et démocratique du PCF.
La proposition de base commune adoptée par le Conseil national, « Le communisme est la question du XXIe siècle », a obtenu 11 472 suffrages, soit 37,8 % des exprimés.
Le texte alternatif « Se réinventer ou disparaître ! Pour un printemps du communisme » a réuni 3 510 suffrages, soit 11,6 % des exprimés.
Le texte alternatif , « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » totalise 12 749 suffrages, soit 42 % des exprimés.
Le texte alternatif « PCF : Reconstruire le parti de classe, priorité au rassemblement dans les luttes » a, quant à lui, atteint 2 507 suffrages, soit 8,3% des exprimés.
Tu trouveras les résultats par département en cliquant ICI
Si on analyse en détail les résultats par départements et fédérations, on voit que: 
– 40 départements ont donné la majorité au texte qui l’emporte et qui servira de base commune pour tous les communistes, le texte alternatif n°2, « Pour un Manifeste du Parti Communiste » 
24 départements avec une majorité absolue: Pas-de-Calais (87%), Charente-Maritime (83%), Var (81%),Lot-et-Garonne (80%), Puy-de-Dome (76%), Haute-Garonne (68%), Allier (67%), Ardennes (67%), Cantal (65%), Somme (64,7%), Orne (62%), Nord (61,2%), Marne (60%), Corrèze (59%), Doubs (59%), Loire-Atlantique (58%), Lot (58%), Rhône (54,9%), Ille-et-Vilaine (54%), Maine-et-Loire (53,7%), Vosges (53,5%), Haute-Marne (51%), Val-de-Marne (51,26%), Drome (50,8%)
16 départements avec une majorité relative: Aube (49%), Dordogne (48%), Meurthe-et-Moselle (47,8%), Territoire de Belfort (47%), Calvados (46,6%), Paris (46%), Hautes Pyréenées (46%), Mayenne (45%), Savoie (43,8%), Seine-et-Marne (43,2%), Jura (43%), Landes (41%), Ain (38,9%), Vaucluse (37%), Creuse (35%), Haute-Loire (31%)
– 50 départements ont donné la majorité à la base commune du CN « Le communisme est la question du XXIe siècle »
29 une majorité absolue: Haute-Corse (80%), Lozère (78,7%), Vendée (74%), Corse du Sud (70,8%), Essonne (68%), Hautes-Alpes (63,8%), Seine St Denis (63,3%), Aveyron (63%), Nièvre (60,8%), Côtes d’Armor (59%), Indre et Loire (59%), Haute-Vienne (59%), Gironde (57,6%), Eure (57%), Eure et Loir (57%), Finistère (56%), Alpes de Haute-Provence (57%), Cher (56,5%), Pyrénées Orientales (55%), Tarn-et-Garonne (55%), Loir-et-Cher (54%), Yvelines (54%), Ardèche (53%), Bouches-du-Rhône (52,6%), Oise (52%), Manche (51,7%), Loiret (51,5%), Gard (51%), Meuse (50%)
21 une majorité relative: Gers (49,5%), Bas Rhin (49,3%), Haut-Rhin (49,1%), Cote d’Or (46,7%), Isère (47%)Sarthe (48,9%), , Ariège (46%), Vienne (45,8%), Hérault (44,8%), Hautes Pyrénées (45%), Val d’Oise (44,7%), Aude (44%), Seine-Maritime (44%), Pyrénées Atlantiques (42,7%), Haute-Savoie (41,5%), Moselle (41%), Saone et Loire (41%), Indre (37%), Hauts-de-Seine (36,5%), Charente (31,4%), Loire
– 4 départements ont donné la majorité au texte alternatif n°1, « Se réinventer ou disparaître. pour un printemps du communisme »
1 une majorité absolue: Deux-Sèvres (53,9%)
3 une majorité relative: Yonne (44,7%), Morbihan (40,5%), Alpes-Maritime (38,5%)
– 3 départements ont donné la majorité au texte alternatif n°3 « PCF : Reconstruire le parti de classe, priorité au rassemblement dans les luttes »: 
2 une majorité absolue: Aisne (59%), Haute-Saône (76%)
1 une majorité relative: le Tarn (37,8%)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.