Cindérella Bernard (PCF) Où va la Bretagne? Ar Falz Skol Vreizh à Morlaix

image_pdfimage_print

Cindérella Bernard présidente du groupe communiste au Conseil Départemental des Côtes d’Armor, première adjointe à Bégard, représentait le PCF au débat politique organisé par Ar Falz Skol Vreizh en clôture de son colloque « Où va la Bretagne? » à Morlaix (lycée de Suscinio),  le 16 novembre 2018. Avec talent et humilité, la représentante du PCF a remis en cause l’austérité, les politiques libérales et capitalistes européennes, qui pèsent sur le développement de la Bretagne, comme les stratégies de mise en concurrence généralisée et d’organisation du territoire et de l’économie par le marché et les métropoles, dans le recul de l’Etat et des services publics.

Elle a pointé l‘importance des choix lors des élections européennes, peu de listes proposant vraiment de mettre le développement humain, la solidarité et l’égalité des territoires avant la satisfaction des intérêts de la finance, l’austérité, et les dogmes libéraux.

Elle a montré comment les communistes sur le terrain initiaient et s’impliquaient dans des luttes d’ampleur avec la population pour la défense des perceptions locales, des bureaux de poste, des maternités (Guingamp), des hôpitaux de proximité, des écoles rurales et urbaines, mis à mal par les politiques inspirées par le néo-libéralisme et la réduction de la dépense publique, comment ils avaient aussi combattu aussi la loi Notre, la marginalisation des communes, la réorganisation du territoire qui affaiblit les solidarités et la démocratie de proximité.

Elle a parlé de la détresse des élus locaux, des maires de petites communes, qui ne pèsent plus grand chose, ne sont plus mêmes des interlocuteurs de la préfecture, de l’État, de la région, du département, de la dérive technocratique de l’administration des territoires,  du décrochage de plus en plus grand des territoires ruraux de l’intérieur breton, menacés de désertification.

Elle a parlé de son combat pour l’école bilingue, où ont été scolarisés ses quatre enfants, et pour la continuité et la sauvegarde du breton.

Une excellente prestation de notre représentante face à Agnès Le Brun (Les Républicains), Paul Mollac (le soutien écolo-régionaliste-Le Driano- de Macron et d’En Marche, le mouvement le plus centralisateur et bonapartiste des dernières décennies), et au porte-parole de l’UDB, Gaël Briand. Jean-Michel Le Boulanger, vice-président PS à la région, ayant pris la parole longuement auparavant.

 


Lien Twitter Cindérella Bernard  https://twitter.com/cinderbernard4?lang=fr

Site internet Ar Falz Skol Vreizh https://www.skolvreizh.com/

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.