Communiqué du PCF pays de Morlaix, 9 avril 2019 Halte au matraquage des retraités: tous dans la rue pour défendre nos droits le 11 avril!

image_pdfimage_print

Communiqué du PCF pays de Morlaix, 9 avril 2019 

Halte au matraquage des retraités: tous dans la rue pour défendre nos droits le 11 avril! 

Alors que le ministre en charge des Comptes publics vient de déclarer qu’il ne souhaitait nullement augmenter les pensions de retrait, la section du pays du pays de Morlaix du PCF appelle les retraités, les futurs retraités, à lui répondre  en participant massivement à la manifestation qui partira ce jeudi 11 avril à 10 h 30 place des Otages à Morlaix à l’appel d’une large intersyndicale, 9 organisations de retraités (CGT, FO, FSU…). Les militants communistes répondront présents eux aussi!

Les retraités  ont subi une baisse des pensions nettes de 1,83 % à partir de 2018 via la hausse de 1,7 % de CSG sur les pensions brutes.

Comme si cela ne suffisait pas, on sait que le gouvernement a décidé de n’augmenter les pensions que de 0,3 % en 2019 et en 2020. Les propos de Darmanin à eux seuls justifient la journée d’action du jeudi 11 avril.

La manière dont les retraités ont été spoliés depuis qu’Emmanuel Macron est devenu président de la République ne s’était jamais vue auparavant.

Jamais un président de la République et son gouvernement n’avaient osé réduire les pensions des retraités pour, en même temps, supprimer l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) et faire payer par les retraités les cotisations chômage et maladie des actifs afin qu’une petite augmentation du salaire net accordée à ces derniers ne coûte pas un seul centime à leurs employeurs. C’est ce qui s’est produit avec le nouveau prélèvement de la CSG sur les pensions depuis janvier 2018 tandis que deux années de baisse du pouvoir d’achat des pensions sont annoncées pour 2019 et 2020, même si le parti politique crée par Emmanuel Macron évoque un débat interne sur une ré-indexation, ou pas, des seules petites pensions sur l’inflation.

Les communistes se battent pour  une revalorisation immédiate de 300 € par mois de toutes les pensions. Celles de 900 euros passeraient ainsi à 1 170 euros par mois. Si elles devaient être seulement indexées sur une possible inflation 1,5 % en cette année 2019, elles passeraient à 913,50 euros par mois. Cette ré-indexation couvrirait à peine l’augmentation du prix de l’électricité de 5,9 % en juin prochain quand on sait qu’un ménage français y consacre en moyenne 960 euros par an !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :