image_pdfimage_print

Archives du Mois : octobre 2016

Oct 31 2016

Ferrand derrière Macron – 6e circonscription du Finistère

Communiqué du PCF Centre Finistère :

M. Richard FERRAND député de notre 6e circonscription a été adoubé au poste de secrétaire général du mouvement « en marche » d’Emmanuel MACRON.
Ce n’est pas pour nous surprendre, lui qui a été le rapporteur de la loi éponyme de l’ancien ministre.
Que reste-t-il de socialiste à M. FERRAND lui qui approuve les paroles et les actes de l’ancien banquier d’affaires, dont le programme nous ferait revenir au début du 20ème siècle et qui ose dire tout le mal qu’il pense de notre modèle social ? Tout un programme ! Son programme.
unerapportferrand_macron
M. FERRAND, sentant le vent du boulet pour les législatives, change de casaque en bon carriériste qu’il est.
Député, conseiller régional, Président du groupe socialiste à la Région, toujours en activité professionnelle et maintenant secrétaire d’un mouvement qui ne tardera pas à devenir un parti.
Le respect des électeurs passe par un travail au plus près d’eux et non dans un cumul de mandats pour lesquels il ne peut y avoir de travail sérieux.
Le PCF a une conception autre de la politique.
PCF Centre Finistère – Carhaix – le 30 octobre 2016.

 

 

Oct 19 2016

Nous irons nous recueillir à Chateaubriant

Il y a 75 ans, le 22 octobre 1941, à Chateaubriant, 48 otages étaient passés par les armes.

ob_97a08c_affiche-chateaubriant-r-456

Communistes, militants de la CGT, fusillés par l’armée hitlérienne ; ils ont été soigneusement choisis par les autorités françaises collaborationnistes, les représentants des forces de droite et du patronat, en application du décret-loi Serol.

Parmi eux Marc Bourhis, instituteur à Trégunc et Pierre Guéguin maire de Concarneau.

Le 25 octobre le général de Gaulle déclare à la radio de Londres : « En fusillant nos martyrs, l’ennemi a cru qu’il allait faire peur à la France. La France va lui montrer qu’elle n’a pas peur de lui »

Louis Aragon leur dédiera un des ses poèmes les plus célèbres, « La Rose et le Réséda ».

A la Libération, les otages auront des obsèques nationales.

Depuis le souvenir n’a jamais faibli et chaque année et nombreux sont les Concarnoises et les Concarnois qui chaque année se souviennent du combat des résistants de la première heure et tiennent à leur rendre hommage à l’endroit même où ils ont été exécutés.

Cet hommage -au moment où résonne sombrement l’épilogue de la pièce de Bertolt Brecht La résistible ascension d’Arturo Ui : «Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester les yeux ronds. Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde »prend une urgence, une importance particulières.

L’actuel maire « Les Républicains » de Concarneau, André Fidelin, ex UMP, rentrera lui aussi dans l’Histoire, par la petite porte, pour avoir supprimé la mise à disposition d’un car municipal à celles et à ceux qui voulaient se rendre à Chateaubriant dimanche 23 octobre pour la cérémonie de mémoire et d’hommage.

chateaubriant

Il y a des décisions lourdes du symbole qu’elles portent.

La section Concarnoise et la fédération du Finistère du PCF s’élèvent avec force contre cette attitude singulièrement révélatrice.

Concarneau. Brest le 19 octobre 2016

PCF Concarneau – PCF Finistère

Cérémonies de Châteaubriant du 22 octobre, rectificatif au communiqué de la Fédération du Parti Communiste. 
 
Chaque année la Ville de Concarneau prévoyait au budget la somme qui permettait la mise à la disposition d’un car pour les participants au déplacement pour la commémoration de la fusillade de Châteaubriant et de l’exécution des Concarnois Marc Bourhis et Pierre Guéguen.
Les services informaient les Concarnois par des communiqués dans la presse locale. 
Nous transmettions l’information autour de nous, recueillions les inscriptions et retenions un restaurant. 
C’était le cas depuis le maire socialiste, Gilbert Le Bris, a répondu d’une manière positive à notre demande et jusque 2015 avec le maire de droite, André Fidelin. Nous avons pris conscience du désengagement de la municipalité le 14 octobre seulement (personnellement le 15). Avant cela, j’ai, plusieurs fois, physiquement ou par téléphone, tenté de joindre la secrétaire du maire sans succès pour avoir des certitudes et faire le travail indiqué ci-dessus. Un élu de l’opposition « A Bâbord Toute » est intervenu au début de la semaine dernière, auprès du maire qui finalement a accepté de financer la location d’un mini-bus. Cet accord n’était pas connu quand le communiqué a été mis sur le blog.                                                                                                                                    
La Ville de Concarneau a un mini-bus qui était déjà réservé à une association le 23. Ce qui, si c’était nécessaire, confirme selon moi le désengagement. Nous ne sommes jamais certains de remplir un car, mais un mini-bus si.
Finalement la ville de Concarneau a bien mis à disposition un véhicule dans les derniers jours avant la commémoration de l’exécution des otages de Concarneau.  
Jean-Louis Pascal, secrétaire de section du PCF Concarneau  
 
Rectificatif de la fédération du Parti Communiste, 26 octobre 2016, paru dans l’Humanité le 27 octobre.  
« A l’occasion de la commémoration de la fusillade de Châteaubriant le dimanche 22 octobre, la fédération du Parti Communiste du Finistère s’est émue le 19 octobre, à partir des informations qui lui avaient été transmises en début de semaine, que la mairie de Concarneau ne mette pas à disposition comme à l’habitude un car pour permettre aux Concarnois qui le désirent d’honorer la mémoire de Pierre Guéguen et de Marc Bourhis, fusillés à Châteaubriant avec 25 autres otages, communistes ou cégétistes après avoir été livrés aux autorités d’occupation allemande par le régime de Vichy. Il se trouve que la réaction était précipitée puisque la mairie de Concarneau a bien finalement financé un déplacement à Châteaubriant pour un petit groupe de Concarnois tandis qu’il leur rendait hommage dans sa ville. 
La Fédération du Parti Communiste du Finistère s’excuse donc auprès d’André Fidelin, maire de Concarneau, pour cette réaction trop précoce, injuste au regard de la décision finale du maire de Concarneau ».     

Oct 19 2016

Appel des communistes de la 6e circonscription du Finistère

La 6ème circonscription du Finistère a besoin d’un député de gauche et de progrès.
vivementlagauche
De « mon ennemi la finance » à la loi El-Khomri, de renoncements en trahisons, la politique du gouvernement Hollande/Valls a produit des gâchis et des dégâts considérables. Le départ de Richard Ferrand, député sortant, vers la formation d’Emmanuel Macron n’est que la poursuite de cette fuite en avant libérale menée par le gouvernement depuis 4 ans.

Pour autant, nous communistes, nous ne pouvons pas nous résigner à voir la montée de l’extrême droite et le retour de la droite car leurs propositions pour le pays c’est plus de précarité, plus de pauvreté, moins de services publics, moins de solidarité.

Le PS, LR et le FN ont tout intérêt à ce que le débat politique se focalise sur les dramatiques actes terroristes qu’a connu notre pays ces derniers mois. En stigmatisant une partie de la population, en restreignant nos libertés, en développant la thématique de l’identité « heureuse », le Parti Socialiste cherche à masquer son bilan désastreux sur le plan économique et social, la droite et l’extrême droite cherchent à cacher qu’elles n’ont pas d’alternative crédible.
Ce que nous voulons, nous communistes, c’est un nouveau pacte républicain avec une République sans 49-3 donc une République démocratique, limitant le cumul des mandats en nombre et dans le temps, défendant une laïcité qui n’exclut pas. Cette République nous la voulons aussi sociale avec un emploi pour chacun et qui traite la question du pouvoir d’achat, des conditions de travail dégradées comme dans l’agroalimentaire par exemple, un retour de services publics de proximité en zone rurale notamment et plus globalement s’attaque à la réduction des inégalités.

Avec notre consultation « Que demande le peuple ? », depuis des semaines nous sommes allés à la rencontre de la population pour leur donner la parole car rien ne se fera sans intervention populaire, notamment de celles et ceux qui par dégoût des pratiques politiques actuelles ont renoncé à aller voter. La synthèse de ces 65 000 questionnaires a été faite nationalement le 08 octobre avant de décider le 05 novembre de notre choix pour la présidentielle. D’ici cette date, nous ferons tout pour construire une candidature de rassemblement à la gauche de la ligne Valls-Macron-Hollande.

Le projet que nous voulons porter dans le cadre des élections législatives, nous voulons qu’il soit victorieux le 18 juin. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui un appel sans exclusive à l’ensemble des habitants et organisations de la 6ème circonscription pour construire une candidature de gauche rassemblée qui portera à l’assemblée nationale la parole des électeurs écologistes, communistes, socialistes, du Front de Gauche ou tout simplement de gauche, la parole de toutes celles et ceux qui se sont mobilisés contre la loi travail, la voix de toutes celles et ceux qui veulent que ça change vraiment à gauche. Face à la résignation ambiante, nous disons à tous les progressistes qu’il est possible de construire une alternative de justice sociale, de solidarité et de bien vivre ensemble. C’est pourquoi il est urgent de se rassembler, pour notre part nous y sommes disposés. Nous travaillerons jusqu’au bout pour faire du commun afin que les citoyennes et citoyens de notre circonscription, de notre pays, soient en situation d’être respectés et de vivre dans la dignité.

Contact : Maxime PAUL 06 75 65 23 21 pcf6circo29@gmail.com 

Oct 17 2016

Conférence régionale du PCF Bretagne – Ploufragan – 15 octobre 2016

saint-brieuc-16-10-2016-006saint-brieuc-16-10-2016-008saint-brieuc-16-10-2016-002saint-brieuc-16-10-2016-007

35 communistes se sont retrouvés ce matin à Ploufragan, dans les Côtes d’Armor, pour une conférence régionale du Parti Communiste de rentrée qui s’est déroulée dans une ambiance fraternelle, sereine et constructive, où ils ont élu un nouvel exécutif régional avec :

Xavier Compain – secrétaire régional du PCF Bretagne, porte-parole

Les 4 secrétaires départementaux: Yannick Le Cam, PCF 22, Ismaël Dupont, PCF 29 – Denis Kermen, PCF 35 – Joël Gallais, PCF 56,

Philippe Jumeau – animateur des initiatives régionales du PCF Bretagne

Christiane Caro – chargée de la coordination des groupes de travail thématiques du PCF Bretagne

Dominique Gontier – communication interne/projet du Comité Régional du PCF Bretagne

Daniel Collet – suivi et impulsion des batailles régionales du PCF Bretagne

Florence Lelieu – Animation Communication externe – blog, réseaux sociaux du PCF Bretagne

Un comité régional de 32 membres dont 16 membres actifs dans des groupes de travail plus les 4 secrétaires départementaux (Yannick Le Cam pour le 22, Joël Gallais pour le 56, Denis Kermen pour le 35, Ismaël Dupont pour le 29) et Jean-Louis Frostin, membre de la direction nationale complétera le dispositif pour produire et susciter la réflexion régionale des communistes, communiquer sur nos positionnements, et surtout initier l’action des communistes au coeur des luttes, avec les citoyens et nos partenaires politiques, associatifs, syndicaux.

Nous nous sommes donnés pour feuille de route d’animer cette année :

Une grande campagne régionale sous le thème unificateur « Vivre et travailler en Bretagne » incluant la réflexion et la proposition sur l’emploi industriel, agricole, les services publics, la lutte contre les disparités territoriales. 

De travailler à l’écriture d’un projet régional autour d’axes structurants.

De faire vivre et de faire connaître les travaux de nos groupes de travail thématiques, dans le prolongement des attentes exprimées à travers les échanges et les résultats occasionnés par notre grande consultation citoyenne « Que demande le peuple? » : Atelier citoyen PCF-Front de Gauche autour de la Santé, langues et culture régionales, commission maritime, énergie, l’école, les droits des femmes et la lutte contre toutes les discriminations…

De continuer la réflexion dans les départements sur les Grands Projets pour arriver à une conférence régionale sur le sujet en 2017. 

De poursuivre nos campagnes pour les salaires et des emplois de qualité dans l’industrie, notamment la déconstruction navale, et la lutte contre la précarisation, l’allongement du temps de travail, l’exploitation des brèches offertes par la loi El Khomri

Pour la paix et pour le désarmement nucléaire autour d’initiatives fortes.

Pour le droit d’asile et l’accueil des migrants. 

Contre la casse des services publics (Poste, Hôpitaux…)

Pour une agriculture saine et respectueuse de l’environnement et de la santé qui rémunère les producteurs et obéisse à la visée d’une alimentation de qualité accessible à tous.

Il a été décidé aussi de faire une grande initiative régionale avec nos partenaires du SInn Fein dans le Finistère autour de la solidarité avec l’Irlande et de la réunification de l’Irlande.      

Voici quelques photos prises par Jean-Luc Le Calvez, notre camarade de Morlaix, un des 9 représentants du Finistère à la Conférence Régionale.

Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF Finistère

Oct 05 2016

À Trégunc ce jeudi 6 octobre 18h pour l’accueil des réfugiés

Déclaration du PCF du Finistère

« Étrangers !? Et nos frères pourtant ! »

Louis Aragon « Strophes pour se souvenir »  dans le Roman inachevé.

Accueillons fraternellement, dignement les réfugiés.

haragas_2614378_465x348

Ils fuient les bombes. Parfois les nôtres.

Ils fuient le fracas des armes. Que parfois nous avons vendues.

Ils fuient la guerre et leurs pays détruits à coup « d’interventions chirurgicales » menées tantôt par l’OTAN, ou des puissances interventionnistes étrangères dont certains dirigeants devraient être classés dans la catégorie des criminels de guerre.

Afghanistan. Irak. Libye Syrie Mali ; on allait voir ce qu’on allait voir.

Eh bien on voit… La multiplication des conflits, les interventions impériales, la dislocation de pays entiers parlent d’eux mêmes.

Populations déplacées, victimes civiles par centaines de milliers, réfugiés jetés sur les routes de l’exil, traités de façon indigne la plupart du temps.

Les peuples paient ce chaos au prix fort

Et notre dignité, la dignité du peuple solidaire c’est d’accueillir en fraternité, en toute humanité les réfugiés et les exilés.

Le Parti communiste appelle à manifester

jeudi soir 18 heures à Tregunc

Place de la mairie.

pour une Bretagne ouverte et solidaire et en soutien à l’accueil des réfugiés et des exilés dans toutes les communes des communautés de Concarneau et de Quimperlé.

Il appelle ses élus dans les communes et les conseils communautaires à soutenir toutes les initiatives allant dans ce sens.

Il propose avec la section de Concarneau que soit envisagé, en complément des dispositions étudiées, la mise à disposition de l’ancien Hôtel des Gens de Mer.

Il met en débat la constitution à l’échelle intercommunale d’un collectif d’accueil des réfugiés regroupant les citoyennes et les citoyens, les associations, les organisations syndicales et politiques.

C’est qu’au fond il n’y a qu’une seule race : l’humanité

(Jean Jaurès)

Brest le 5 octobre 2016