Mobilisation 19 Mars, Communiqué Pcf Quimper

image_pdfimage_print

Communiqué de la section PCF du pays de Quimper

Mardi 19 mars, un large regroupement de syndicats et de mouvements de jeunesse appelle à une journée nationale de grève et de manifestation pour les salaires et le pouvoir d’achat, les services publics, la protection sociale, la justice fiscale et une autre répartition des richesses permettant le progrès social et écologique.

Les communistes apportent tout leur soutien à cette journée d’action et appellent à participer nombreux à la manifestation qui aura lieu à Quimper ce mardi 19 mars à 10h30 place de la Résistance.

Le 19 mars s’inscrit dans la continuité avec les mouvements sociaux comme avec les mobilisations pour le climat. Les participants aux marches de vendredi et samedi l’ont souligné : le climat et les fins de mois ne s’opposent pas !

Ce qui conduit notre société dans le mur c’est la mainmise d’une très petite minorité sur les richesses produites comme sur les décisions qui engagent notre présent et notre avenir.

Car ce ne sont pas comme voudrait le faire croire Macron nos services publics, nos salaires, nos pensions, les quelques rares mesures de justice fiscale, comme l’était l’impôt sur la fortune, qui mettent en danger l’équilibre des finances publiques et l’économie du pays : c’est le gigantesque hold-up réalisé par le capital sur le fruit du travail de tous, c’est l’évasion fiscale, l’avidité des très riches, la course effrénée au profit de la finance et des multinationales.

Les dividendes flambent, au détriment des salaires et de la satisfaction des besoins collectifs.

C’est cela qui crée la pauvreté et renforce les inégalités, qui détruit nos usines et nos services publics, qui dépouille nos anciens et ne donne à nos jeunes d’autre horizon que la précarité.

Pour rompre avec cette société de régression généralisée, pour le progrès social et la transition écologique, il faut tourner le dos à ces choix dictés par la finance.

Les idées ne manquent pas, elles s’expriment dans les mouvements sociaux, les mobilisations citoyennes, les revendications des gilets jaunes.

Samedi 16 mars, le parti communiste a déposé 10 propositions qui se sont nourries de tous ces apports et de sa propre réflexion. On y trouve la hausse des revenus, dont celle du SMIC de 20 %, la lutte contre la grande pauvreté, la relance des services publics, la priorité aux transports publics, avec le doublement du fret ferroviaire et l’objectif de la gratuité des transports locaux, le remboursement des soins à 100 % par la Sécu, la rénovation énergétique des logements, la suppression de la TVA sur les produits de 1ère nécessité, de nouveaux droits pour les citoyens et salariés, et évidemment des mesures de justice fiscale, comme le rétablissement de l’ISF et la taxation des dividendes, une nationalisation bancaire, la sortie du pacte budgétaire européen qui empêche les investissements utiles au progrès social et écologique…

Ces propositions, nous les mettons en débat dans tout le pays, un vrai débat, pas le débat détourné façon Macron qui évite de faire face à ses responsabilités et ne répond pas aux attentes populaires.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :