Morlaix, retour sur la marche du 30 Mars de Solidarité avec la Palestine

image_pdfimage_print

Morlaix samedi 30 mars 2019

Marche de Solidarité avec la Palestine occupée contre les frappes israéliennes sur Gaza.

50 personnes se sont réunis à l’appel de l’AFPS, et de différentes organisations associatives, syndicales et politiques, dont le PCF, ce samedi 30 mars et ont défilé du square de la résistance à Morlaix, jusqu’à la mairie et la place Allende en solidarité avec les Palestiniens opprimés par la politique du gouvernement israélien et de Trump, à Gaza notamment. Plusieurs chants de soutien au peuple palestinien, à la lutte contre la colonisation et pour la paix ont été interprétés.

Le texte de l’appel

Il y a un an, les Palestiniens de la bande de Gaza commençaient les « marches du retour » pour retrouver leurs terres occupées par Israël. Ils réclament aussi la levée du blocus, aérien, terrestre et maritime qui enferme 2 millions d’habitants dans une véritable prison de 365 km², régulièrement bombardée par l’aviation israélienne.

Chaque vendredi, face à eux, les snipers israéliens visent les manifestant-es, ciblant plus particulièrement des jeunes, mais aussi des journalistes et des personnels médicaux. L’utilisation de munitions spéciales entraînant de nombreuses amputations prouvent la volonté délibérée de mutiler. Ce que dénoncent régulièrement des associations comme Médecins du Monde ou Amnesty International.

Aujourd’hui le bilan est terrible avec plus de 250 morts et plus de 23 000 blessés palestiniens !

Selon la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU, la réponse d’Israël à ces manifestations « peut constituer des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ».

Nous n’oublions pas, nous ne nous habituons pas !

 

Gaza Solidarité !
Levée immédiate du blocus !Droit au retour des réfugiés !

– Nous demandons à notre gouvernement qu’il intervienne pour une mise sous protection internationale des Palestiniens de Gaza.

–  Nous demandons que le blocus de Gaza soit levé, que cesse l’impunité totale dont jouit Israël et que la France mette en place des sanctions.

–  Chaque réfugié, chaque exilé doit pouvoir bénéficier du « droit au retour ».

–  Nous exigeons que cesse toute coopération militaire et sécuritaire avec Israël, en particulier la fin de tout commerce de composants servant à fabriquer des armes utilisées contre des civils.

– Nous demandons la reconnaissance de l’État de Palestine tant par la France que par l’Union Européenne.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :