OUI à l’Europe des gens, NON à l’Europe de l’argent – par Glenn Le Saoût

image_pdfimage_print

 

OUI à l’Europe des gens, NON à l’Europe de l’argent – par Glenn Le Saoût

Dans une société où l’humain s’est fait surclasser par le capital où l’individualisme triomphe sur l’entraide et le partage, il existe sous cette ombre pesante une étonnante lumière. Cette lumière porte un nom, celui du communisme.

Nous voulons faire du commun, construire ensemble ce projet de société qui place l’être humain et notre planète au cœur de tous ses choix, c’est cela le communisme. Et le communisme, en ce 21e siècle, reste une idée neuve ! Nous continuerons à œuvrer pour les rassemblements les plus larges, pour l’union du peuple de France car c’est notre histoire, celle des communistes français, de ses élus et c’est certainement là, la grande différence avec toutes les autres forces politiques de gauche.

Dans cette année 2019 marquée par les élections européennes, le Parti Communiste Français présente une liste à l’image de la société. Rassemblant 50% d’ouvriers et de travailleurs, cette liste composée également d’étudiants, de retraités, d’une résistante, de novices, d’élus, etc.

C’est aussi une liste de personnes ordinaires ayant réalisé des choses extraordinaires à l’image de Loïc Pen (médecin urgentiste à l’hôpital de Creil), Arthur Hay (fondateur d’un syndicat de coursiers), Maryam Madjidi (Prix Goncourt du premier roman).

C’est en reprenant le pouvoir sur l’argent, sur la finance que nous réussirons à répondre aux besoins des peuples d’Europe, sans les mettre en concurrence. Voilà le beau défi que nous relèverons avec Ian Brossat à la tête d’une liste large et rassembleuse pour élire des communistes au Parlement européen.

Nous pouvons être extrêmement fiers de cette bataille que nous menons depuis bientôt un siècle face au capital.

Par exemple contre la dégradation de l’ensemble des services publics avec les fermetures de classes dans les établissements scolaires, de bureaux de postes de proximité, de tribunaux, de centres d’impôts ou bien encore des services dans les hôpitaux, avec localement, la maternité de Guingamp ou bien encore la cardiologie à Morlaix.

Ces problèmes de fermetures sont l’objet d’intenses batailles menées par les syndicats, les comités de défense des services publics, les citoyens et le personnel trop souvent oubliés mais partout sur le terrain avec les communistes eux-mêmes, œuvrant inlassablement et sans compter au coeur de toutes ces luttes.

Plus que jamais nous devons unir nos forces.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :