Action du samedi 1er décembre : Comité de défense de l’hôpital public en Pays de Morlaix

image_pdfimage_print

Le projet  de loi de financement  de la sécurité sociale à l’Assemblée  nationale  fait peser  de lourdes menaces  sur les services  des hôpitaux publics.  La  Coordination  nationale  des hôpitaux  publics  et maternités  de proximité  a lancé une  initiative  nationale  d’action  le 1er décembre 2018.

A Morlaix, l’hôpital se trouve fragilisé par suite de la fermeture du service de cardiologie et de son unité de soins intensifs, dont nous demandons la réouverture.

Des craintes existent aussi dans le domaine de la psychiatrie.

D’une façon générale les services, sous-dotés en effectifs et en moyens matériels, fonctionnent à flux tendu.

 

Ensemble, refusons la casse de l’hôpital public et exigeons :

– Un maillage territorial de structures hospitalières de proximité répondant aux besoins de la population

– Des personnels en nombre suffisant, l’amélioration de leurs conditions de travail ;

– Des budgets à la hauteur des besoins.

 

Ce 1er décembre, dans le cadre de la journée nationale d’action nous voulons faire entendre l’exigence citoyenne d’un accès aux soins de proximité et de qualité pour toutes  et  tous, partout, dans le cadre d’un véritable service public de  santé.

 

Les usagers et la population sont invités à un rassemblement à 10 h 30 devant le bâtiment de la direction de l’hôpital de Morlaix. Il sera suivi d’un défilé vers la ville et des tracts seront diffusés sur le marché.

 

L’hôpital public de proximité  doit être un véritable lieu de soins de plein exercice doté des outils nécessaires, et d’un nombre plus important de praticiens hospitaliers complètement qualifiés pour assurer ces missions.

Aucun patient ne doit se trouver à plus de 30 minutes d’une prise en charge. Il faut donc un  maillage territorial qui permette une prise en charge graduée dans le cadre de coopérations. La situation actuelle n’est pas acceptable, et nécessite une large mobilisation de la part des usagers et des citoyens, en complément et en lien avec les actions entreprises par les professionnels  et leurs organisations syndicales.

Dans le dispositif actuel, tout est fait pour verrouiller le débat. Les besoins de soins doivent être déterminés dans les territoires sur la base de réflexions et d’études menées conjointement par les professionnels, les élus et la population.


La Coordination nationale des hôpitaux publics et maternités de proximité http://coordination-defense-sante.org/

 Fédération Nationale des Centres de Santé https://www.fncs.org/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.