Des communistes à l’offensive en 2017

image_pdfimage_print

Suite au vote des communistes de fin novembre, le PCF soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. Ce vote est intervenu après des débats internes sereins, riches, contradictoires mais apaisés.

L’option 2, celle d’une candidature communiste, rétractable en cas d’unité à gauche, avait aussi sa légitimité.

Les communistes, en Finistère, comme partout dans notre pays, entendent faire une campagne dynamique, autonome, pour la présidentielle mais en n’oubliant pas les élections législatives de juin.

C’est à l’Assemblée Nationale que l’on vote les lois.

Le PCF et ses militants cherchent toujours à promouvoir l’unité à gauche, sur des bases de progrès social et d’un pacte d’engagements communs qui vise de nouveaux droits (sécurité emploi formation, accès à la Santé pour tou.te.s…), la lutte prioritaire contre le chômage, la précarité, pour des services publics efficaces au service de toutes les populations, la prise de pouvoir citoyen sur les marché financiers, des politiques respectueuses de l’environnement et la recherche de la paix en Europe et dans le monde.

C’est dans un cadre d’unité avec les citoyen.ne.s et les autres forces de progrès social et écologique, que nous mettrons en échec les politiques d’austérité imposées par Hollande, Valls et Macron et les marchés financiers qui favorisent le retour de la droite dure et de l’extrême droite.

Les communistes posent cette question simple, dans le temps de la campagne présidentielle :

de quel.le député.e de gauche le peuple a-t-il besoin ?

 

abrogation

Les initiatives communistes se poursuivent par le combat législatif. Mercredi 11 janvier, les sénateurs communistes déposent une proposition de loi d’abrogation de la loi El Khomri promulguée à coups de 49.3 contre le peuple, les syndicats et la majorité parlementaire.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.