Mobilisation 9 Mai, section PCF de Quimper

image_pdfimage_print

 

Les communistes du pays de Quimper apportent tout leur soutien à la
journée de mobilisation du 9 mai pour la défense de la Fonction
publique, et appellent les usagers des services publics à participer
nombreux aux côtés des agents du secteur public à la manifestation de ce
jeudi 9 mai à 10h30 place de la Résistance à Quimper.

Macron qui annonçait il y a peu vouloir supprimer 120 000 postes de
fonctionnaires au cours de son mandat prétend pourtant entendre la
demande qui monte de tous les territoires d’avoir des services publics qui répondent plus et mieux aux attentes de la population.
Mais s’il a mis en veilleuse le massacre programmé de l’emploi public, ses discours sont peu crédibles alors qu’il persiste dans la casse de la Fonction publique, la démolition des statuts des agents, la saignée des financements publics utiles à la population, dans le même temps où il continue à alimenter avec l’argent de l’État qui est le fruit du travail de tous, les coffres-forts des très riches et la croissance exponentielle des profits des multinationales et des dividendes des actionnaires.

C’est en 1946 à la Libération qu’a été créé grâce à un ministre communiste le statut de la Fonction publique, étendu en 1983 par un autre ministre communiste. Comme la Sécurité sociale, il participe aux avancées progressistes issues de la Résistance. Rien d’étonnant à ce qu’il soit l’une des cibles préférées du président des ultra-riches.

Macron veut moins de services publics, plus de privatisations, des
agents publics plus précaires et moins nombreux et, cela va de pair,
soumis aux injonctions libérales et aux lobbies privés plutôt qu’au
service de la population.

Les protections des salariés du public qu’il s’emploie à démolir contribuent aussi à protéger les usagers, les citoyens, et là où le service public s’est effacé devant les appétits privés on peut en mesurer les conséquences : flambée des tarifs, disparition des services de proximité, déshumanisation, toujours moins de solidarité et plus d’inégalités sociales et territoriales.
Pour les tenants de la pensée libérale, il y aurait trop de fonctionnaires, alors que l’on manque cruellement d’enseignants, de personnels hospitaliers, et de bien d’autres agents publics. Et ils coûteraient trop cher.

En réalité, les agents publics contribuent largement à l’économie du pays, apportant 375 milliards d’euros de valeur ajoutée, sans même compter les services publics marchands.
Face aux appétits privés, les services publics sont porteurs de l’intérêt général, d’égalité sociale, générationnelle et territoriale, de solidarité.

Les communistes proposent un plan de reconstruction sur l’ensemble du
pays de services publics de proximité, le recrutement et la formation
des personnels nécessaires pour les missions d’intérêt général, et dans le cadre des élections européennes, avec Ian Brossat, la mise en place d’un fonds européen d’investissement financé par la BCE pour développer les services publics, leur sortie du droit européen de la concurrence et l’arrêt de leur libéralisation.

Toutes et tous défendons jeudi 9 mai nos services publics en participant aux manifestations!

Section PCF de Quimper

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :