Vidéo : Alain PAGANO-« Climat, du constat aux solutions… du technique au politique »

image_pdfimage_print

 

Les Jeudis Rouges de Quimperlé

Alain PAGANO

« Climat, du constat aux solutions… du technique au politique »

Alan PAGANO est maître de conférence en écologie, membre du CN du PCF, responsable adjoint de la commission écologie et conseiller municipal PCF à la ville d’Angers

« La COP 23 s’est tenue dans un contexte très médiatisé, de nouvelle alerte de 15 000 scientifiques sur les conséquences dramatiques du réchauffement climatique.. Le temps nous est compté. Il faut réagir vigoureusement, collectivement. Et vite ! Eh bien, au regard du bilan de la COP 23, on a le sentiment que c’est raté! Une fois de plus… Une fois de trop !
La sortie des Etats Unis de l’Accord de Paris, est un coup rude pour la dynamique vertueuse internationale…même si la résistance de l’opinion américaine et d’un certain nombre de collectivités territoriales de ce pays représente un espoir d’inflexion partielle comme de pression sur le gouvernement américain! En Allemagne, autre gros pollueur, les émissions de CO2 ne régressent pas. On touche aux limites de la sortie trop rapide du nucléaire dans un contexte où la sobriété énergétique ne suffit pas à compenser la perte de production, non plus que les énergies renouvelables. Du coup, les centrales à charbon tournent à bloc et le réchauffement climatique n’est pas enrayé.
Il n’est pas sorti d’avancée majeure de la COP 23. Le financement promis par les pays riches pour aider les pays pauvres n’est pas réglé…Bref ça patine sévèrement au moment où il faudrait accélérer le mouvement!
Le seul motif d’espoir : les opinions publiques sont de plus en plus sensibles à cette question.
Il faut les mettre en mouvement sur une alternative de changement.
C’est une des clefs de la réussite.
Notre pays stagne lui aussi sur les émissions carbone. Nous devons donc donner l’exemple en pressant le gouvernement Macron de prendre des mesures efficaces :
-réduction de la part des énergies carbonées
-investissement dans les énergies renouvelables ( en recherche comme en investissement)
-réduction des émissions de CO2 en provenance du transport en imposant la gratuité des transports en commun….
Voilà quelques pistes que nous devons rendre incontournables. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :